KM12… Un endroit, une richesse, un nom!

Rendez-vous sur le chemin principale du Mont-Valin et arrêtez-vous au douzième kilomètre! Splendide n’est-ce pas? Visualisez cette beauté naturelle qui vous entoure. Humez cet air si doux… Si pur! Tentez même de trouver la source d’eau qui y coule! C’est à celle-ci que l’on doit l’un des plus récents gins du Québec, le KM12!

D’accord… D’accord… C’est non seulement à cette eau, mais aussi à la famille Bouchard que l’on doit ce superbe gin! Il y a déjà prêt de quatre (4) ans, Serge et ses deux (2) fils, Jean-Philippe et Benoit, se sont mis en tête de construire un excellent gin à même le terroir de leur petit coin de pays, le Saguenay.  Bien sûr, le gin est une affaire de famille. Étant de grands amoureux de ce spiritueux depuis longtemps, ils se sont mis à rêver à la conception d'un gin, mais boréal. Un «London Dry Gin» nordique. Ce rêve est vite devenu réalité lorsqu’ils se sont mis à réfléchir à une recette. Benoit, étant chimiste, pouvait facilement imaginer certaines conceptions.  Mais ces réflexions furent grandement alimentées par un ami de la famille, biologiste.  Tel que mentionné ci-dessus, le but était d’utiliser des ingrédients qui se trouvent facilement et rapidement, mais qui offrent l’équivalent aromatiques des ingrédients classiques. Sur papier, les recettes abondaient. Il fallait donc les tester. De ce fait, la famille Bouchard a fait l’achat d’un petit alambic qu’elle a installé dans ces locaux, situés dans un cartier commercial de Falardeau. Pour bien opérer le tout, père et fils ont effectués plusieurs heures de recherches et de lectures, mais il leur en fallait plus. Ils sont tous les trois (3) partis dans l’ouest canadien pour quelques jours/semaines afin de suivre une formation intensive sur la distillation et même plusieurs autres composantes de ce métier fascinant. À leur retour, les tests ont débutés. Après plusieurs longues heures… Même après plusieurs longues journées… Ils ont finalement réussis à concevoir ce qu’ils avaient en tête. Ils ont réussis à réaliser leur rêve. Ils ont réussis à faire vivre le KM12 et de l’embouteiller avec de magnifiques aromates boréals.

Les botaniques (Photo fournie par la Distillerie du Fjord)

Les botaniques (Photo fournie par la Distillerie du Fjord)

La conception complète de ce gin se fait dans un procédé de macération. En premier lieu, il y a une macération des baies de genièvres à l'intérieur d'un alcool à grain neutre. En deuxième lieu, il y a une macération des autres botaniques comme le poivre des dunes, du nard de pinèdes, des pousses de sapin baumier et même des feuilles de framboisier sauvage. Les deux (2) macérations se font séparément afin d'assurer un équilibre plus que parfait. Avant la distillation, le tout est parfaitement assemblé. Pas si mal comme processus, non? Ah... Et croyez-vous que les botaniques sont achetés dans une boutique ou chez un fournisseur? Il en est pas question! Il était très important pour la famille Bouchard de s’entourer des meilleurs et ce, même au niveau des botaniques. Ils ont donc fait appel à des cueilleurs professionnels qui parcourent les forêts afin de mettre la main sur les ingrédients clés du KM12. Chaque membre de la famille y met aussi l’effort. Cela rappel d’ailleurs l’histoire d’un autre gin du Québec, le Canopée! Mais revenons à nos moutons ou plutôt à nos botaniques! Ceux-ci génèrent au KM12 des arômes grandement intéressants. Le coté pinède y est, c’est certain! Mais il y a aussi un léger eucalyptus. Il y a aussi une certaine fraîcheur d’agrumes à travers quelques notes plus florales. De plus, il faut aussi souligner qu’il est embouteillé à 40% d’alcool par volume. Afin d'amener l'alcool à ce pourcentage, la distillerie dilue le tout avec une eau de source qu'elle récupère au douzième kilomètre du Chemin du Mont-Valin, ce qui explique le nom de ce gin. Cela étant dit, il est doux. Très doux! D’ailleurs, il faut faire attention si on le sert en «Gin Tonic» puisqu’une trop grande présence d’eau tonique peut facilement masquer ce gin tellement il est doux. Ce gin deviendra fort probablement LE chouchou de la province. Pourquoi? Parce qu’il est d’une si grande simplicité. Parce qu’il est aussi très versatile. Probablement pour ces raisons que ce gin a remporté plusieurs médailles dont le San Francisco Spirit Award.

L'alambic (Photo fournie par la Distillerie du Fjord)

L'alambic (Photo fournie par la Distillerie du Fjord)

Est-ce que cette histoire de famille s’arrêtera au gin? Pour l’instant, les affaires vont bien. Très bien même! Lors de la première sortie, 1,500 bouteilles se sont vendu et ce, en l’espace de vingt quatre (24) heures! Malgré tout, la famille Bouchard démontre grandement son intérêt pour différents spiritueux dont ceux à base de grains, pour ne pas dire whisky, mais chaque chose en son temps!

En terminant, je vous invite fortement à consulter la page facebook de l'entreprise afin de visionner leurs magnifiques vidéos, mais aussi pour en connaitre davantage sur les disponibilités de ce charmant produit.  

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: