Poli Grappa: 120 ans de savoir et de politesse!

Lorsque la plupart des gens discutent de l’Italie, c'est généralement au sujet des magnifiques villages qui se trouvent à l’intérieur de ce superbe pays, c'est de gastronomie et bien sûr, de vins! Pour ma part, l’Italie est une terre incroyable au niveau des spiritueux et liqueurs. Elle est d’ailleurs la terre de l’une des plus vieilles eaux de vie… La grappa!

Qu’est-ce qu’une grappa? Il s’agit d’une eau de vie de marc de raisin qui doit absolument être produite en Italie. Un marc de raisin est tout ce qui reste du pressurage des raisins, peaux, rafles et pépins. Les producteurs vinicoles produisent leurs vins et par la suite offrent ou vendent ce marc de raisin à certaines distilleries. D’ailleurs dans la plupart des grappas, on utilise deux types de raisins/cépages – généralement un fermenté et l’autre vierge. Une fois arrivé dans une distillerie, ce marc de raisin, parfois à déjà plus ou moins 3.5% d’alcool, est travaillé et distillé à travers différents types d’alambics. Pour s’y faire, on place tout le marc de raisin à l’intérieur de ce qu’on appelle un ‘’steam pot’’ à l’aide de quatre (4) à huit (8) paniers. Dans ce cylindre, de la vapeur est propulsé par le bas afin de bien évaporer l’alcool. Ceci donne un alcool ou un ‘’low wine’’ de plus ou moins 24% d’alcool/volume. Le tout est par la suite distillé à nouveau dans une colonne ce qui amène l’alcool entre 60 et 85% d’alcool/volume. Le tout passe ensuite dans un condenseur qui liquéfie les vapeurs. Par la suite, on refait le même processus avec un autre type de marc de raisin. Le tout est assemblé. Parfois, une grappa peut être vieillie en barrique ou aromatisée. Au niveau de la dilution, le tout est amené au degré désiré avec une eau pure généralement distillée à même la distillerie.


L’une des grappas les plus reconnues à travers le globe est celle de Poli, une magnifique entreprise familiale qui existe depuis 1898.

Poli Grappa, l’une des distilleries sur ma ‘’liste de souhait’’, est tout simplement incroyable. Même s’il s’agit d’une grappa très populaire et surtout très commercialisée, Poli Grappa garde ses valeurs artisanales et surtout ses valeurs patrimoniales. Il est primordial pour l’entreprise de prendre le marc de raisin des vignobles environnants la distillerie. Bien sûr, cela amène une fraîcheur au marc de raisin, mais permet aussi d’aider une certaine économie locale. D’ailleurs, il est très fréquent de voir un employé de Poli dans les vignes pour justement s’assurer de la qualité de ce qui leur sera offert. Chez Poli, la distillation se fait dans les heures qui suivent l’arrivée du marc. Cela permet aux arômes d’être grandement présents tout au long du processus. Au niveau de cette distillation, Poli utilise des alambics qui sont considérés comme les plus vieux de l’industrie de la grappa. Presque tous en cuivres, ces alambics sont magnifiques. D’ailleurs, Poli produit une grande variété de ses grappas à l’aide d’alambics traditionnels. Par contre, les yeux de l’industrie sont grandement rivés sur Poli pour leurs deux nouvelles additions, les alambics de type bain-marie. La particularité d’un alambic de ce genre est d’offrir un résultat plus floral, de réduire les impuretés et de réduire les esters. Pourquoi donc? Comme si vous feriez la méthode bain-marie à la maison, ces alambics consistent à mettre le marc de raisin à l’intérieur d’un panier. Panier qui est chauffé par la vapeur provenant de l’eau qui se trouve sous lui. Bien sûr, ce processus de distillation très lente permet aux moindres arômes de bien se volatiliser afin d’être liquéfiés par la suite.

Le premier bain-marie est Athanor. Un procédé tel que décrit ci-dessus. On utilise souvent ce système pour les différents brandys. Sinon, il y a aussi Crysopea! Système hallucinant avec ‘’aspiration’’ des vapeurs. Ce procédé donne une pression négative à l’intérieur du système ce qui permet d’offrir un taux d’ébullition plus bas aux différents alcools. Ce système est généralement utilisé pour des grappas aux arômes plus fruités et floraux tel que la Cleopatra ainsi que pour l’unique gin de la distillerie, le Marconi 46 (un article vous sera présenté sous peu à son sujet).


De mon côté, j’ai eu l’occasion de déguster quelques-uns de leurs produits dont Bassano ainsi que la Barili di Rhum 2011 . Pour ce qui est de Bassano, une grappa conçue à l’aide de marc de raisin rouge, on a droit à un beau produit à son état brut, mais j’admets immédiatement que ce n’est pas pour tout le monde ce genre de spiritueux quoi qu’il peut facilement être intégré dans certains cocktails à base de café, de Limoncello et de liqueur d’oranges. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir des recettes de cocktails qui remplacent le gin par une grappa de la sorte et avec raison. La Bassano dégage un léger goût de brûlé avec une certaine amertume à travers des notes plus fruités comme la pomme voir la poire.

De l’autre côté, l’édition Barili di Rhum 2011 provient d’une grande variété de marc de raisins. Une fois que la grappa est faite à travers les systèmes traditionnels, elle bénéficie d’un vieillissement de deux (2) ans en barrique de chêne traditionnelle ainsi qu’une finition de six (6) mois à l’intérieur d’une barrique de rhum agricole Clément (de la Martinique). Ce vieillissement supplémentaire offre à la grappa un profil exotique avec des notes fruitées, liquoreuses et boisées. C’est un produit que j’affectionne énormément.

C'est en rêvant d'une bella vita dans les chais de Poli Grappa que je vous souhaite une excellente dégustation!

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: