Radoune!

Radoune, c'est le nom que l'on donne à la petite vallée entre Rivière-au-Renard et Gaspé. Radoune, c'est aussi le nom d'un petit nouveau sur les tablettes. Radoune, c'est le tout nouveau gin produit par O'Dwyer Distillerie, une entreprise créée il y a quelques mois par deux (2) jeunes entrepreneurs (Michael & Frédéric) de Gaspé La grande particularité de ce gin? C'est un gin conçu à l'aide de champignons. Oui oui! Des champignons de notre beau terroir québécois.

L'idée d'un tel gin est arrivée alors que Frédéric remarqua que la grande majorité des gins étaient très loin d'avoir une aussi belle viscosité et densité des «grands» alcools de ce monde comme le whisky. «Lorsque l’on met un whisky dans notre verre, on a souvent tendance à voir les larmes d’alcools descendent de façon lente et surtout distancée. Dans le cas du gin, nous avons très rarement d’aussi belles larmes et elles descendent généralement très vite au fond du verre.» me disait l'un des entrepreneurs. Bien sûr, les concepteurs de Radoune voulait aussi aller plus loin. Ils désiraient aussi un spiritueux dont la grande expérience se fait en finale. Dont la grande expérience se passe deux (2) à trois (3) minutes après l’avoir dégusté. Ils désiraient avoir un gin qui offrait un crescendo aromatique dès début, mais avec une finale explosive. Pour y arriver, ils ont décidé de bâtir un gin en ajoutant, aux traditionnelles botaniques, une belle variété de champignons. Il y a bien sur le genièvre nordique, des graines de coriandres, de l’iris, du bois d’aulne, mais il y a aussi quatre (4) différents types de champignons (Chantrelle, chantrelle en tube, matsutake et armillaria). Chacun de ces champignons joue un rôle important dans l’élaboration du gin. Alors qu’un offre un côté plus épicé, un amène un côté plus pâtissier alors que l’autre un peu de rondeur.

Simple de faire un gin à l’aide de champignons? «Oh non! Nous utilisons la méthode d’infusion à l’aide d’alcool de grains neutre et non de macération. Ceci dit, lorsque nous mettons nos champignons dans les paniers de botaniques, ceux-ci deviennent très mous et bloquent l’infusion. De ce fait, nous devons changer notre panier de botanique à tous les vingt-trois (23) litres d’alcool produit! Lors d'une distillation, nous changeons le panier six (6) fois!» me disait Michael. J’admets que le changement de panier à tous les vingt-trois (23) litres d’alcool produit m’a grandement étonné, mais en effet, le champignon peut bloquer l’infusion ce qui aurait gâché le résultat tant recherché par les entrepreneurs. Généralement, on peut produire jusqu’à trois cent (300) litres d’alcool avec un simple panier de botaniques.

À quoi pouvons-nous nous attendre avec Radoune? J’admets qu’il offre une rondeur vraiment inhabituelle dans l’univers des gins. Il offre ce côté soyeux. Il offre un côté plus terreux. C’est très intéressant comme produit. Michael m’avait avisé qu’un coté plus pâtissier était pour faire présence et c’est vrai. Une genre de pâte d'amande peut se faire goûter. Les champignons, ils sont clairement présent à travers quelques notes très douces d'agrumes. Définitivement plus «smooth» et plus «sweet» que la tradition, ce gin deviendra probablement l’un des grands chouchous. D’autant plus que ses notes peuvent le rendre très intéressant sur un comptoir de cuisine.

Michael & Frédéric au travail

Michael & Frédéric au travail

Le «cœur» de Radoune

Le «cœur» de Radoune

On fait des tests chez O'Dwyer !

On fait des tests chez O'Dwyer !

Click Here to Leave a Comment Below

Claude Gélinas - août 14, 2017

Le meilleur Gin que j’ai. savouré…incroyablement goûteux…plus sirupeux avec une touche poivré et une finale…Ho lala !!…le champignon refait surface……dé..li..cieux…

Reply
Leave a Reply: