Tromba Blanco: Le téquila nordique!

Après la pluie… Le beau temps? Voilà l’expression qui colle le mieux à une belle découverte que j’ai faite, le Tequila Tromba Blanco!

Ce beau tequila a une histoire bien à lui. Tout d’abord, si je vous mentionne que ce Tromba a un petit cachet canadien à l’intérieur, vous en dites quoi? Bien sûr, le gros du projet de Tromba a été confectionné par nul autre que Marco Cedano, ancien maître distillateur chez Don Julio et extrêmement reconnue dans l’industrie du tequila. Mais ce dernier s’est associé avec un entrepreneur australien ainsi qu’un certain Eric Brass, un jeune entrepreneur d’une trentaine d’année vivant dans la ville reine de Toronto. Comment un jeune canadien a bien pu vouloir s’engager dans une telle aventure? Tout a débuté en 2005 alors qu’Eric Brass se rend au Mexique pour un échange étudiant. Il voit alors l’ampleur de la culture du tequila. Il réalise que tout comme certains canadiens avec leurs whiskys, le tequila est pratiquement une religion. Un produit que l’on déguste avec un respect à ceux qui le bâtissent. On le déguste avec une fierté. On le déguste avec passion. Il revient au Canada et témoigne l’héritage que le Mexique lui a laissé face au tequila. À sa grande surprise, les visages de ses collègues, amis et membres de famille révèlent plutôt des souvenirs amères avec ce genre de spiritueux. ''Le spiritueux au goût horrible par excellence pour avoir une gueule de bois hallucinante!'' Il réalise donc l’incompréhension face au tequila et il décide de prouver que ce type de spiritueux peut facilement être délectable et agréable à boire. Dans ses recherches et développement, ce jeune entrepreneur fait la rencontre de Marco Cedano, avec qui il décide de penser à un tequila qui changerait la vision des consommateurs mais aussi qui rendrait hommage à cette culture mexicaine. Tromba est né et ce, avec une philosophie que j’adore… La qualité d’abord et la quantité par la suite!

Tromba est fabriqué soigneusement en petits lots à la distillerie de Casa Tequilera de Arandas et ce, sous l'oeil très attentif des trois (3) entrepreneurs derrière le projet. La particularité de Tromba est qu’il est fait à partir de 100% d’agaves cultivés dans les régions highland du Mexique. Chaque année, cette région bénéficie de grandes averses qui inondent les champs d’agaves, de là le nom de Tromba (Grande Pluie). Ce type de tequila donne généralement naissance à des notes qui portent sur le fruit, sur l’agrume, avec de petites notes épicées. Bien sûr, le tout peut facilement changer après un passage en barrique puisque oui, chez Tromba, nous avons quelques versions. Tout d’abord, l’Anejo. Ce dernier a passé plus de vingt-quatre (24) mois en barrique de whisky américain. Cette maturation, parait-il, offre au tequila des notes qui tirent vers le cacao, l’anis, et voir la pêche. Il y a aussi le Reposado qui bénéficie d’une maturation de six (6) à huit (8) mois dans le même type de barrique que l’Anejo. Le cacao semble toujours présent avec des notes d’amandes et d’agrumes. Le dernier et non le moindre est le Blanco. C’est cette version que j’ai eu la chance de déguster et qui nous est offerte à la SAQ (pour l'Anejo et Reposado, ils sont disponibles à quelques endroits à travers le Canada dont le réseau de la LCBO). 

Parlons un peu de la bouteille. Quelle belle présentation! Une bouteille qui attirera les regards sur votre bar et d'avantage lorsque les papilles dégusteront ce que les yeux ont découvert. Dans ce Tromba Blanco, l’agave se fait bien présente dès la première goûte. C’est floral et légèrement mentholé! Sinon, à travers un petit goût herbacé/épicé, ce Tromba nous offre effectivement le coté agrume si souvent présent dans les tequilas highland. Avec ces 36% d’alcool/volume, ce n’est définitivement pas le genre de tequila désagréable. C'est doux. C'est amical. Rien de complexe... Juste du plaisir! Est-ce le coté ''canadien'' qui fait cela? Hehe!

Je ne le dirai jamais assez. Nous devons encourager les différents entrepreneurs de notre terroir canadien, de notre terroir nordique. D'accord, ce tequila n'est pas fait chez nous et ce, pour plusieurs raisons dont une législation et un respect du produit. Mais gardons tout de même en tête qu'un jeune de chez nous s'est levé, a lâché la sécurité financière d'un travail salarié et donne tout pour construire un produit unique. De plus, c'est un beau produit d'une très belle qualité qui laisse place à toute votre créativité. Cependant, si vous voulez bénéficier du savoir de certains bartenders ou mixologues, je vous invite à cliquer sur l'handbook ci-dessous.

Sur ce, salud! Y gracias a la vida!

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: